• GO! Coupe du monde!

    Pour ceux qui méditent au fin fond de l'alaska depuis des mois il est
    bon de rappeler qu'actuellement se déroule en Allemagne (mon pays
    d'adoption) la coupe du Monde.



     Certes l'évenement est décrié par les sportifs de gauche qui
    trouvent hors de propos l'engouement de la foule et le harcellement
    médiatique à propos de cette coupe du monde. J'en connais plus d'un de
    ces prétentieux, qui affirment avec la morgue dont ils sont coutumiers
    la stupidité d'un jeu où "on pousse des pions noirs et blancs sur un
    terrain carré".



    Pourtant si le Go est un jeu à priori intellectuel, il necessite un
    gros efforts physique. Ainsi, pas mal de "Goballeurs" (nom des joueurs
    d'apres  l'appelation officiel ) perdent plusieurs kilos apres une
    partie.

    Alors messieurs et mesdames les biens-pensant qui aimez la sueurs ,
    laissez-nous jouir en paix de cette coupe du monde de Go, qui avec la
    formidable organisation Allemande est sans doute la plus belle coupe du
    monde de Go depuis des années.



     Et si comme sur la photo ci-dessus on voit l'enthousiaste que
    déclenche cet evenement sportif , où les gens se reunissent
    spontanement dans la rue devant des ecrans installés , et même
    improvisés par des habitants de rez-de-chaussée, cet enthousiaste est
    largement mérité.

    Ainsi les premiers "matchs" (nom officiel d'une partie de Go) opposant
    notament le Goballeur peu réputé de Corée au francais, même s'ils ont
    pu faire croire que la France n'avait rien a faire sur un "terrain de
    go" (nom du damier pour les gobaliste), les "afficionagos" (nom dans le
    jargon japonais des supporters) se sont vite rassurés devant la qualité
    des matchs suivants.



    On remarquera d'ailleurs que l'afficionago, supporte systématiquement
    les goballeurs réputé les meilleurs. Ainsi les allemands qui savaient
    que leur joueur devrait affronter le vainceur de la rencontre
    Italie-Ukraine, supporterent pourtant l'italie mieux coté. Au final ,
    ce manque complet de discernement provoqua l'élimination dramatique de
    l'Allemagne, qui si elle avait supporté l'Ukraine aurait sans doute
    battu le goballeur ukrainien et finit en final. Le supporter est con
    quand il se retrouve devant la beauté d'un match correctement médiatisé.

    Ainsi les Allemands, qui avait tout pour devenir le peuple le plus
    heureux du monde par une victoire mérité de leur joueur, ont au final
    finit les plus malheureux en supportant n'importe comment : l'Espagne
    et le Brésil qui ont perdu contre la France, l'Italie qui si elle a
    gagné a pu ainsi éliminé l'Alllemand au tour suivant. Et ce uniquement
    sur les conseils techniques des "Goniqueurs télévisuel" (chroniqueur de
    Go à la télé), qui sont au jeu, ce qu'est la paté pour chien pour un
    vieil indigent: une nécéssité dégueulasse.



    La défaite Allemande dans les derniere minutes du match
    Italie-Allemagne a d'ailleurs fait l'effet d'une bombe atomique. Alors
    que tout les afficionagos criaient dans la rue depuis des heures, il y
    eu un grand "Ohhhh" lors de "l'arrêt de but" (terme technique désignant
    une "formation en double oeil" , percé par l'adversaire) Italien 
    qui signa la défaite allemande. Et puis apres des applaudisements génés
    pour les italiens, dans la plus grande tradition de respect Goiens, un
    sillence glaciale envahit la rue.

    La semaine suivant fut marqué au sceau du désespoir, certains allemand
    déciderent de ne plus utiliser leurs vélos en signe de représailles
    (utilisant la terminaison homophonique du "Go" et du "vélo"). Et les
    rues allemandes dévinrent alors étrangement vides, comme apres un
    cataclysme. Et s'en fut un!



    On notera aussi, que les quelques afficionagos francais présent ici se
    font remarquer par leurs cris bien plus aigus que ceux des allemands.
    Ce fait étrange reste pour l'instant inexpliqué pour moi, à moins que
    tout les francais soient des homosexuels éfféminés, ou que leur langue
    ne se préte pas aux cris virils. Au moins, on comprend mieux que la
    France ait décidé d'être representé par un coq, l'animal qui a le cri
    le plus aigu et le plus insuportable de la basse-cours.



    Toujours est-il que la final de demain qui oppose la France à l'Italie,
    si elle sera sans doute peu suivi par les Allemands, saura marquer
    cette coupe du monde de Go au sceau de la beauté du jeu. Car si le
    gobaleur italien part favori, notre Jinédhin Ji Dhan , notre champion
    francais d'origine vietnamienne est réputé pour son jeu très cérébral.
    Et comme pour tout match de Go, ce sera sans doute encore, celui qui à
    la tête  la plus dur qui l'emportera.



    Vive le Go! Vive la France!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :