• Ode à la preferée


    *Ceci est un Kobé (n,m): néologisme désignant le cobail, utilisé marginalement, par les jeunes alsacien(ne)s ayant été au contact de cet animal dans leur enfance et ne pouvant prononcé le son "ail", du fait de l'usage immoderé de leur jargon local.

    Ma petite poulette
    D'un mêtre quatre ving dix sept
    Je t'aime comme une sucette
    Au bon gout de poireau.

    Tu as un rire doux et sonore
    Ou se mele l'argent et l'or
    Au cri du coq à l'aurore
    Et ca me rend marteau.

    Une semaine tu etais partie
    J'ai du manger que des raviolis
    J'ai pris plus de cinq kilo et demi
    J'ai regreté tes oeufs à l'eau.

    Mais ma Poulette
    Faut pas que tu me jete
    Car je t'aime plus qu'une bête
    plus qu'un Kobé au fond d'un zoo.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :